Femmes et économie sociale

L’égalité entre les femmes et les hommes et l’autonomisation des femmes constituent un enjeu transversal conditionnant l’atteinte d’un développement humain durable. Au Québec, les femmes représentent plus de 70 % de la main-d’œuvre en économie sociale et y jouent un rôle prépondérant, tant comme fondatrices d’entreprises, administratrices, salariées et bénéficiaires.

Considérant qu’en dépit du rôle majeur joué par les femmes sur les plans économique, social et politique, l’égalité entre les femmes et les hommes n’est pas acquise, notamment en matière d’équité salariale, de diversité des choix de carrières ou d’accès aux ressources économiques et politiques. Le Chantier de l’économie sociale s’intéresse particulièrement à la question et affirme que le mouvement de l’économie sociale au Québec place les personnes avant le capital et contribue à l’émergence d’un modèle de développement basé sur des valeurs d’équité, de justice, de transparence et de solidarité.

Plusieurs efforts ont été menés en ce sens, notamment :

Le 18 mai 2017, les membres du conseil d’administration du Chantier de l’économie sociale ont adopté à l’unanimité une déclaration sur l’égalité entre les femmes et les hommes en économie sociale au Québec

>> Déclaration sur l’égalité entre les femmes et les hommes en économie sociale au Québec

Promouvoir et renforcer l’entrepreneuriat féminin en économie sociale au Québec

Au début de l’année 2015, le Chantier de l’économie sociale a démarré le projet « Promouvoir et renforcer l’entrepreneuriat féminin en économie sociale au Québec – Pour des outils et des dispositifs d’accompagnement en entrepreneuriat égalitaires et équitables » avec l’appui des partenaires que sont le RISQ, la Fiducie du Chantier de l’économie sociale, la CDR Outaouais-Laurentides, Compagnie F et PME Montréal.

Le but du projet déposé par le Chantier de l’économie sociale, de concert avec ses partenaires, était de favoriser la préparation financière des femmes, futures ou actuelles entrepreneures en économie sociale, pour assurer le développement de nouvelles entreprises ou projets.

La première année a permis de dresser un portrait succinct de l’entrepreneuriat féminin au Québec en économie sociale en abordant l’état général de ce type d’entrepreneuriat, les obstacles spécifiques rencontrés par les femmes, les facteurs facilitants, etc.

>> Pour consulter le portrait

Fort de cet état des lieux, les pistes d’action suivantes ont été identifiées pour la deuxième année :

  • Se doter de données sexuées et les diffuser ;
  • Promouvoir les outils financiers auprès des femmes entrepreneures en économie sociale ;
  • Sensibiliser les organisations de soutien et de développement de l’économie sociale à l’égalité femme-homme ;
  • Collecter et rendre disponibles les ressources et informations pertinentes en matière d’entrepreneuriat féminin et plus largement en matière d’égalité en économie sociale.

L’ÉGALITÉ FEMME-HOMME, UNE CONDITION ESSENTIELLE AU DÉVELOPPEMENT DE L’ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

Groupe de travail Femmes au Forum mondial de l’économie sociale – GSEF2016

Le groupe de travail sur les femmes et l’économie sociale, mis sur pied dans le cadre du GSEF2016, coordonné par le Chantier, a regroupé des représentantes de plusieurs réseaux d’ici et ailleurs s’intéressant à la condition féminine et au développement de l’économie sociale. Suite à l’organisation d’une réflexion en amont et durant le GSEF2016, le groupe a produit un rapport final faisant état de la situation des femmes en ÉSS et signalant des recommandations sur la question.

>> Pour consulter le rapport