23 mars 2018

Plan d’action gouvernemental en entrepreneuriat – Un rôle stratégique pour les entreprises collectives

Québec, le 23 mars 2018 – Le Chantier de l’économie accueille très positivement le Plan d’action gouvernemental en entrepreneuriat 2017-2020 annoncé aujourd’hui par la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, madame Dominique Anglade, et le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, monsieur Stéphane Billette. Ce plan d’action accorde une place stratégique à l’économie sociale et reconnaît de ce fait le rôle primordial des entreprises collectives dans le développement économique de toutes les régions.

Le Chantier se réjouit particulièrement du troisième axe d’intervention du plan d’action qui valorise l’entrepreneuriat collectif comme une forme d’entrepreneuriat à fort potentiel et présente des mesures visant la bonification de l’accompagnement des entreprises collectives. Comme le souligne Francois Vermette, directeur du développement au Chantier et qui était présent au moment de l’annonce, « le potentiel de développement des entreprises collectives est inouï pour peu qu’on puisse les accompagner adéquatement dans la mise œuvre de projets qui sortent parfois des cadres établis. Avec ce plan d’action, les acteurs de soutien de l’économie sociale disposeront de nouveaux outils pour ce faire, ce qui se traduira à terme par une augmentation significative du nombre de projets d’envergure ».

Au-delà de cet axe d’intervention spécifique, ce qui retient surtout l’attention du Chantier c’est la vision globale qui marque ce plan d’action et qui accorde à l’économie sociale un rôle stratégique dans le développement économique du Québec. Comme le souligne le président du Chantier, monsieur Patrick Duguay, « ce plan d’action vient confirmer que les entreprises collectives constituent un maillon essentiel du modèle québécois et une voie incontournable pour dynamiser nos régions et stimuler l’innovation. C’est une bonne nouvelle pour l’économie sociale, mais c’est surtout une bonne nouvelle pour l’économie du Québec ! »

C’est donc avec enthousiasme que le Chantier de l’économie sociale contribuera à la mise en œuvre de ce plan d’action en collaboration avec ses membres et partenaires.

À propos du Chantier de l’économie sociale

Le Chantier de l’économie sociale est une organisation autonome et non partisane qui a pour principaux mandats la promotion et le développement de l’entrepreneuriat collectif au Québec. Corporation à but non lucratif, le Chantier réunit des promoteurs d’entreprises d’économie sociale (coopératives et organismes sans but lucratif) œuvrant dans de multiples secteurs d’activités (environnement, services de proximité, communications, loisir, technologies, habitation, ressources naturelles, enfance-famille, formation, financement, culture, etc.), des représentants des grands mouvements sociaux et des acteurs du développement local en milieux urbain et rural.

L’économie sociale au Québec en bref

Le Québec compte plus de 7 000 entreprises d’économie sociale qui représentent globalement un chiffre d’affaires dépassant les 40 milliards de dollars. Celles-ci procurent un emploi à plus de 210 000 personnes.

-30-

Source: Chantier de l’économie sociale
Martin Frappier, directeur, Communications et recherche
Bureau: 514-899-9916, poste 407
Cellulaire: 514-973-7470
martin.frappier@chantier.qc.ca